Vos questions

Pour la plupart de gens, un sinistre majeur comme un incendie est une épreuve totalement nouvelle, un choc psychologique majeur ; en quelques secondes le sinistré bascule dans une quatrième dimension dont il ne maitrise ni les règles, ni les codes. Avec toutefois une constante : des questions récurrentes et que parfois il n’ose pas poser, ou n’arrive pas à formuler. Cette foire aux questions a été créée pour cela :

Qu’est-ce qu’un expert d’assuré ?

L’expert désigné par la compagnie vient chez vous pour estimer les dommages, mais bien entendu il défend son mandant : la compagnie d’assurance. L’expert d’assuré est missionné par le sinistré (particulier, entreprise .. ) et défend son mandant: le sinistré ; l’expertise est réellement contradictoire et le rapport de force est alors équilibré.

Quelles est la différence entre un expert d'assuré et un expert d’assurance ?

Nous avons les mêmes compétences, mais nous travaillons pour des entités différentes.

À noter qu’en anglais un expert de compagnie d’assurance s’appelle Loss Adjuster ( et en mécanique, un ajusteur ajuste en retirant  de la matière…)

L’expert d’assuré se dit Loss Assessor ( et en anglais to assess signifie évaluer, fixer dans le sens de vérifier )

Donc par qui préférez vous que votre estimation soit faite ? Par un loss adjuster seul ou en commun avec un loss assessor ?

Que me proposez-vous ?

Nous devenons votre bouclier : notre intervention vous décharge – des relations avec les compagnies d’assurance – des relations avec les experts – de la constitution du dossier d’expertise – des discussions contradictoires avec les experts. A la fin, nous vous présentons l’indemnité, jusqu’à votre satisfaction et en fonction des éléments éventuellement omis.

Nous pratiquons l’expertise au bénéfice des assurés/sinistrés dans tous domaines (incendie et autre événements ) et sur toute la France, en fonction du dommage (plus le dommage est important, plus nous pouvons aller loin).

Il y a autant de situations différentes que de sinistres et nous vous assistons pour toutes les difficultés que vous pouvez rencontrer. A cet effet nous sommes joignables directement et si nous ne répondons pas immédiatement nous rappelons généralement dans l’heure ou sinon à la fin de la demi-journée.

Ai-je droit de prendre un expert d’assuré ?

Depuis que le code des assurances existe, chacun a le droit de se faire représenter pour la gestion de son sinistre. Les compagnies ne s’en privent pas,  elles, pourquoi vous en priver ? C’est même tellement un droit, que dans les contrats moyen et haut de gamme il y a une garantie prévue pour rémunérer  (au moins en partie) l’expert d’assuré; schématiquement, si le dommage est de 100, la compagnie paie 105, les 5 supplémentaires étant destinés à rémunérer l’expert d’assuré choisi par le sinistré).

Combien ça rapporte ?

C’est la bonne question et il est très difficile d’y répondre tant les cas sont différents. Cela peut aller de rien avant notre intervention (refus de garantie par exemple) à tout (garantie accordée et indemnisation obtenue en fonction du chiffrage effectué par nous)

Nous mettons un point d’honneur à ce que nos missions soient toujours profitables pour nos clients, et adaptons nos honoraires dans le cas contraire, car nos clients sont notre meilleure publicité.

À quelles étapes pouvez-vous nous accompagner ?

De cinq minutes après le sinistre, c’est à dire de la déclaration du sinistre auprès de la compagnie (ainsi que pour prendre les mesures conservatoires), jusqu’à encaissement complet de toutes les sommes récupérables, sauf pour l’éventuelle reconstruction pour laquelle – soit vous travaillerez avec  les entreprises ou le maitre d’oeuvre que vous connaissez – soit nous vous en conseillerons un, à votre demande.

Important : nous ne nous occupons en aucun cas de reconstruction ou de Maitrise d’oeuvre. La confusion des genres est souvent dommageable pour le sinistré.

Où intervenez-vous ?

Typiquement en Picardie et île de France, mais en fonction de l’importance du sinistre et des dommages, nous intervenons sur toute la France et ponctuellement en OutreMer et à l’étranger. (avoir travaillé longtemps pour des anglo-saxons nous a permis de maitriser la langue anglaise (Toefl 600).

Je n'ai plus rien, quand dois-je payer ?

Vous n’avez rien à avancer. Très clairement  le paiement des honoraires se fait à la fin de la mission, selon les résultats et au moment ou le sinistré touche son indemnité. Cf blog (indemnité reçues 3 ans apres de début de la mission)

Qui vous paye ?

Désormais, au moment de la signature de la lettre d’acceptation du montant des dommages, nous vous présentons une délégation d’honoraires, ce qui signifie qu’au moment de vous régler, la compagnie d’assurance nous envoie notre règlement en même temps qu’elle vous envoie votre indemnité. Nous sommes donc payés en même temps (et à la fin).

Cela va t'il ralentir l'indemnisation ?

Il y a un bon moyen d’être indemnisé rapidement, c’est d’accepter tout ce que la compagnie vous propose et de ne pas faire de liste des dommages trop complète ou trop exhaustive, mais ce ne sera pas le moyen pour qu’elle soit la plus complète ou la plus élevée. Nous travaillons au plus vite et,  si délais il y a,  ils ne nous incombent pas (voir article de blog).

Est-ce que ça ne va pas fâcher la compagnie ?

Certains sinistrés peuvent se dire : « si je ne contrarie pas la compagnie d’assurance elle sera plus conciliante. » C’est FAUX …

Dans la lutte entre le pot de terre contre le pot de fer, que le pot de terre soit gentil ou pas ne change rien au résultat. À vous de voir dans l ‘histoire si, seul, vous pensez être le pot de fer ou le pot de terre.

Il n’est pas question d’être conciliant ou gentil : c’est un rapport de force, (certes feutré) et il convient de forcer la compagnie à respecter son contrat ou même le droit des assurances

Alors évidemment, l’intervention d’un expert d’assuré ne leur fait pas plaisir, pourquoi ? Parce qu’ils savent qu’ils vont payer plus. Tout le temps. Systématiquement.

Mais je le connais bien mon assureur, c'est un ami, cela va forcément bien se passer.

Soyons direct : votre assureur est là pour faire de la production, c’est à dire pour vendre des contrats d’assurance. Cependant, aussi sympathique soit-il, et même si c’est un ami, ce n’est jamais lui qui instruira et réglera votre sinistre.

C’est le rôle de l’inspecteur régleur et de l’expert de la compagnie. Ce cloisonnement particulièrement étanche est destiné à éviter que la proximité influe à la hausse sur le montant des sinistres

 

Pourquoi ne pas prendre l'expert d’assuré dans la demi-douzaine qui m'ont tendu leur carte alors que les pompiers étaient encore là ?

Parce que ce ne sont pas des experts d’assuré, ce sont des commerciaux, salariés dans le meilleur des cas, ou simplement rémunérés à la mission signée comme apporteurs d’affaires,. Nous ne fonctionnons pas comme cela : nous n’avons pas de commerciaux, et ne travaillons que sur appels spontanés de votre part ou sur recommandation (nos anciens clients sont nos meilleurs prescripteurs).

Un conseil  simple : prenez le temps de choisir, et ne privilégiez ni l’urgence, ni la rapidité et encore moins  le prix (qui sont toujours de mauvais critères).

Important : pour un particulier, un expert d’assuré (même si vous l’avez appelé ) est soumis au droit sur le démarchage à domicile. En clair, vous avez quatorze jours pour annuler la mission à partir du moment où vous avez signé. Dans certains cas il est même possible de casser la mission.

Quand faire appel à nous ?

Le plus tôt possible (mais sans précipitation, prenez le temps de choisir) l’idéal est de missionner avant le premier passage de l’expert compagnie ce qui peut permettre d ‘éviter les déclarations intempestives qui seront peut être mal interprétées.

Vous avez subi un sinistre ou un dommage ?

Contactez-nous

Par mail : contact@anteac.fr
ou par téléphone :
06 73 47 52 29