Dégâts des eaux

Nous intervenons pour des dégâts des eaux, dans des maisons individuelles, des entreprises ou  des copropriétés, à la demande, dans ce dernier cas, du syndic ou d’un copropriétaire, occupant ou non. Notre intervention est justifiée et nécessaire lorsque:

– les montants en jeu sont importants

– le sinistre est complexe avec de multiples intervenants induisant des retards de traitement.

Témoignage de Marc Faugeras

Dégât des eaux usées dans une galerie d’Art, perte d’exploitation induite, oeuvres d’art non assurées.

Ma galerie d’art se trouve au rez-de-chaussée d’un immeuble.

Il y a dix-huit mois environ, comme chaque matin, j’arrive vers 10 heures et je lève le rideau de fer. J’ouvre la porte et avant d’avoir le temps d’atteindre l’interrupteur électrique, une odeur forte et très désagréable me soulève le coeur. Je devine tout de suite un problème de sanitaire et me dirige vers les toilettes, mais ayant fait à peine 3 pas, je me rends compte que le sol est détrempé. Je m’arrête net, pensant instantanément aux oeuvres d’art dont quelques-unes sont posées à même le carrelage. Je regarde autour de moi et mes yeux s’étant habitués à la pénombre, je constate que plusieurs tableaux trempent dans une substance liquide nauséabonde.

Les canalisations de l’immeuble avaient été bouchées et le trop-plein s’était répandu chez moi. Les jours et les semaines qui suivirent restent un de mes plus mauvais souvenirs professionnels. La galerie dût rester fermée pendant 3 mois et certaines oeuvres non assurées furent irrécupérables. Lorsque la compagnie me communiqua le montant des indemnités, je me sentis lésé mais incapable de me battre. Je ne savais plus ou donner de la tête et j’étais impuissant face aux assureurs.

« Il a obtenu une indemnisation pour l’agencement, une autre pour la perte d’exploitation et plus incroyable, une troisième pour les oeuvres d’art qui n’étaient pas assurées. « 

J’allais me résigner à ne pas rouvrir la galerie mais une relation à qui j’en parlai me recommanda de contacter la société Antéac, Expert d’assuré : « Il aide les victimes de sinistres à obtenir le meilleur dédommagement possible de la part des compagnies d’assurance ».

J’ai hésité, pensant que ce ne serait qu’une charge de plus mais j’ai tout de suite apprécié le professionnalisme et la courtoisie de M. Pérot. Il m’a traité avec considération et j’en avais bien besoin. Il s’est battu pour moi et sans lui, je ne pesais pas grand-chose. Je n’avais aucune chance d’obtenir gain de cause. M. Pérot connaît bien les compagnies d’assurance. Il parle leur langue et traite d’égal à égal avec elles.

Il a obtenu une indemnisation pour l’agencement, une autre pour la perte d’exploitation et plus incroyable, une troisième pour les oeuvres d’art qui n’étaient pas assurées. Grâce à tout cela, j’ai pu indemniser les artistes, sauvegarder ma réputation, rouvrir la galerie et équilibrer mes comptes en fin d’année. La cerise sur le gâteau : la rémunération de M. Pérot a été entièrement prise en charge par le tiers responsable. 

Cet épisode reste un mauvais souvenir mais je suis extrêmement reconnaissant envers M. Pérot pour son soutien et les résultats qu’il a obtenus!

Témoignage de Marc Faugeras, Galerie d’art « Orphée Art, Villefranche-sur-Mer

Incendie

Catastrophe
naturelle

Dommage corporel

Responsabilité
civile

Vol & cambriolage

Perte
d’exploitation

Vous-avez subi un sinistre ou un dommage ?

Contactez nous

Par mail : contact@anteac.fr
ou par téléphone : 
06 73 47 52 29