Car une des caractéristiques de la profession d’expert d’assuré, c’est d’être payé aux résultats. Et à la différence des avocats, nous ne prenons pas de provisions. Alors, si pour une raison ou une autre, l’affaire dérape et passe en justice pour un désaccord, cela peut prendre pas mal de temps.

C’est ainsi que nous avons été payés, cette semaine, d’un dossier démarré il y a … 3 ans. Ce qui signifie que nous avons travaillé sur ce dossier en faisant nous même les avances de fonds pendant ces 3 ans.

Il s’agissait d’un sinistre incendie avec destruction totale, perte d’exploitation, avec tiers responsable, assuré.

Le lien de causalité entre l’action du tiers et le préjudice était établi.

Le sinistré a eu raison de tenir bon, puisque nous avons obtenu 80% de plus.

elit. dapibus dolor Aliquam ultricies at suscipit felis porta. venenatis,