Avez vous un bon Karma ? Ou plutôt « avez vous une bonne Carma ? »

La plupart des conditions générales d’assurance précisent que pour être éligible à la garantie vol, (c’est à dire pour être indemnisé) les ouvertures facilement accessibles doivent être protégées. (c’est à dire que ces ouvertures doivent comporter au moins un des moyens suivants : volets ou persiennes fermant de l’intérieur, vitrage anti-effraction, pavés de verre, barreaux fixes, grilles ou rideaux à enroulements)

Or les conditions générales de la Carma, précisent elles, que « les ouvertures doivent être protégées ».

Dans le premier paragraphe, sont visées les ouvertures « facilement accessibles », c’est à dire celles du rez de chaussée.

Dans le deuxième, où ne figurent plus les mots « facilement accessibles » toutes les ouvertures sont visées.

Or l’absence de ces deux mots change beaucoup de choses : sur effraction d’une fenêtre au rez de chaussée, suivie d’un cambriolage, la garantie vol peut être acceptée par la plupart des compagnies d’assurances. En revanche elle sera refusée si vous étés assuré à la Carma au motif qu’une fenêtre du premier étage n’était pas protégée. (même si cette fenêtre n’a pas été utilisée pour l’introduction)

Ou comment retirer un ou deux mots peut complètement altérer le sens d’un paragraphe et le vider de son sens.

Donec id ut nec consequat. quis,