On signe un avenant à un contrat d’assurance lorsqu’il n’y a que peu de choses qui changent ( ex : en multirisque habitation : le montant du contenu assuré, ou en multirisque Entreprise, le montant du chiffre d’affaire annuel ou toute autre information ponctuelle) le reste du contrat demeurant inchangé.

Mais pas toujours, la preuve : un client entreprise en sinistre dégat des eaux assez important (suffisamment pour empêcher son activité) nous avait dit avoir signé avant la déclaration de ce dégat des eaux, un avenant, pour modifier sa garantie de chiffre d’affaire assuré.

Nous avions son contrat d’origine ( conditions particulières et conditions générales) mais pas l’avenant. En insistant pour l’avoir, nous nous sommes aperçus que le montant du CA assuré avait bien changé en effet, mais pas seulement cela; avaient aussi changé, les conditions générales (CG) du contrat. Ce qui s’était fait de manière assez hypocrite: l’agent de la compagnie avait bien pris soin de surligner en jaune les informations importantes pour notre client (la date de modification, le nouveau montant du CA assuré) en « oubliant » de surligner les autres modifications importantes pour lui à savoir entre autres, le n° de la révision des CG qui passe de 352 J à 353 G

Apparemment pas de grande modification donc.

Voire : déjà, la garantie honoraire d’expert passe de 10% à 5% sur les CG et de toute façon, l’option n’est plus souscrite du fait de la signature de l’avenant, donc en pratique, cela passe de 10% à 0. Et la liste des surprises n’est peut etre pas terminée. Commentaire de notre client  » il m’a bien « b…é »

Donc, lorsque vous signez un avenant, le comparer soigneusement au contrat pré-existant avant de signer, parce que malheureusement, le procédé est moche mais légal.

ultricies vulputate, porta. diam felis velit, venenatis, ipsum ut suscipit ipsum elit.